Prier

Vers moi, on crie : « Veilleur où en est la nuit ? Veilleur où en est la nuit ?
Le veilleur répond : Le matin vient …
Si vous voulez vous interroger !
Interrogez !Revenez ! Venez!

(Isaïe 21:11, 12).

.

          Lorsque l’amour  de Dieu enflamme notre cœur, il trace en quelque sorte comme un chemin pour ceux qui le suivent, et dans leur cœur déployé s’impriment comme les pas de Dieu en marche, pour qu’ils restent sur le chemin de la vie.

Il nous faut bien suivre à la trace de son amour celui que nous ne voyons pas encore ; du moins jusqu’à ce qu’un jour l’esprit perçoive dans le regard de sa contemplation celui qu’il guette maintenant par de saints désirs, le poursuivant pour ainsi dire de dos.

Le Psalmiste savait bien suivre les traces de notre Créateur quand il disait : « Mon âme s’est attachée à ta suite ». Il s’efforçait d’arriver ainsi jusqu’à la vision de sa grandeur, disant :
« Mon âme a soif du Dieu vivant, quand irai-je et me présenterai-je                                        devant la face de Dieu ? ».
Notre pensée trouvera à découvert le Dieu Tout-Puissant quand ce qu’il y a de corruptible en notre nature mortelle étant complètement disparu, Dieu, nous prenant vers lui, se montrera à nous dans la clarté de sa divinité.

Saint Grégoire le grand    Moralia in Job, Livre X, Chap. 8.